C’est un gros montant que Toyota met sur la table : 730 milliards de yens (environ 5,6 milliards de dollars). 400 milliards de yens seront investis dans l’usine de Prime Planet Energy & Solutions Co. (PPES) établie à Himeji (Japon). Le solde d’environ 2,5 milliards de dollars sera destiné à l’usine Toyota Battery Manufacturing en Caroline du Nord (É.-U.). Cet investissement servira à augmenter sa capacité de production de batteries de 40 GWh, répartie entre le Japon et les États-Unis, d’ici 2024 à 2026.  

Chaîne d’approvisionnement

Il s’agit à la fois de construire de nouvelles lignes de production efficaces et de former le personnel. En outre, Toyota vise à satisfaire les nouveaux besoins « en proposant plusieurs motorisations et en offrant le plus grand nombre d’options possibles ». Pour cela, le constructeur doit créer un environnement pour répondre à la demande et approvisionner le monde entier en véhicules électriques, sans interruption. Toyota envisage aussi la fourniture de batteries automobiles à ses partenaires.