Citroën avait réussi à empêcher Polestar de vendre ses voitures en France pour une question de logo trop proche du double chevron. La Justice française avait d’ailleurs suivi ce raisonnement. Ce qui avait motivé Citroën à étendre sa plainte au niveau européen. En réponse, Polestar a alors attaqué Citroën sur le dessin de ses jantes. Apparemment, les deux marques ont renoué le dialogue puisqu’un terrain d’entente a été trouvé. Cela signifie que Polestar pourra commercialiser ses voitures en France, comme ailleurs en Europe.