MG reste avare en informations techniques au sujet du Cyberster, son futur petit roadster électrique aux proportions de Mazda MX-5, mais il nous dévoile déjà quelques détails sur son style et sur certaines caractéristiques originales. À commencer par le volant qui pourrait s’inspirer du yoke de Tesla et de Lexus, mais également avec une cinématique d’ouverture des portes généralement réservées aux supercars ou aux mordus de tuning.

>> Lisez aussi – MG Cyberster : la MX-5 chinoise et électrique

Inspiration MX-5

Comme le révèlent les premiers rendus du futur modèle de série, le MG Cyberster vise juste en rappelant la tradition des roadsters anglais associée à son blason historique d’une part et en adoptant des proportions clairement inspirées de celles d’une certaine Mazda MX-5… qui fait office de référence et avait indirectement contribué au déclin des découvrables britanniques, plus chères et moins fiables.

Mais le Cyberster semble vouloir rendre la pareille à la MX-5 en se présentant comme une interprétation plus moderne et spectaculaire : motorisation électrique, design audacieux et surtout des indices d’un contenu technologique avancé avec un volant qui semble adopter le style yoke controversé de Tesla, Lexus ou envisagé par BMW. Plus original encore, la vidéo laisse entrevoir des portes qui s’ouvrent en élytre, à la manière d’une Lamborghini ou d’une McLaren. Osé, mais sympa si cela se retrouve effectivement sur le modèle de production ! Pour le reste, le roadster électrique adopte un capot long et une malle de coffre en queue de canard tronquée qui souligne sa sportivité avec des feux arrière effilés. Les optiques à l’avant présentent une signature caractéristique qui se distingue clairement de ce qui prévaut généralement.

Sur le plan technique, les données annoncées pour le concept devraient s’émousser face aux réalités de la série. Pour rappel, MG annonçait un 0 à 100 km/h en moins de 3 s et une autonomie de l’ordre de 500 miles, soit 800 km. Utopique, mais il devrait toutefois en rester suffisamment pour assurer des prestations dignes de la ligne de cette future découvrable électrique. Suffisamment pour contrer les Polestar O2 et Wiesmann Thunderball ?