Comme beaucoup d’autres modèles au moment du passage à la WLTP, le SsangYong Rexton a dû faire une pause en 2020 pour se préparer aux nouvelles normes d’émission européennes, l’Euro 6d (sans Temp). Une pause qui a duré plus longtemps que prévu en raison de la pandémie du coronavirus. Cette absence a été temporairement comblée avec une variante VUL (utilitaire léger), où les règles sont moins strictes. Mais maintenant, le grand SUV de SsangYong fait de retour en tant que voiture particulière !

Un visage moderne

Ce « nouveau » Rexton est essentiellement la version liftée du modèle 2017, avec un museau plus moderne grâce aux lumières LED et une plus grande calandre noire avec des accents chromés. Les feux arrière utilisent aussi maintenant des diodes pour l’éclairage, tandis que les clignotants s’illuminent en faisant une vague (c’est la mode). À l’intérieur, il y a un nouveau tableau de bord numérique de 12,3 pouces, tandis que l’écran de navigation en option mesure 9,3 pouces et peut être couplé à un smartphone.

Ce SUV de 4,85 m de long, 1,96 m de large et 1,83 m de haut est propulsé par un nouveau moteur Diesel 2.2 e-XDi de 202 ch, avec un couple maximum de 441 Nm. La transmission automatique E-tronic à 8 vitesses transfère la puissance soit à l’arrière, soit aux quatre roues, selon le choix du conducteur, via le bouton rotatif de la console centrale. Le Rexton peut même remorquer jusqu’à 3,5 tonnes. Il devrait aussi pouvoir tenir le coup en dehors de la route grâce à un différentiel à glissement limité. Le SsangYong Rexton mis à jour peut être commandé à partir de 39.490 euros en version "Crystal", qui est livrée avec tous les principaux systèmes ADAS (aides à la conduite), une caméra de recul et un système d’infodivertissement de 8 pouces avec connectivité pour smartphone.