Lors de la première présentation de la BMW iX, des chiffres intéressants nous avaient déjà été communiqués : un pack de batteries de plus de 100 kWh, une autonomie de plus de 600 km et une puissance supérieure à 500 ch. En outre, la dernière génération du système iDrive fait ses débuts sur l’iX, le premier modèle BMW depuis l’i3 à être entièrement conçu comme une voiture électrique.

xDrive40 ou 50

Nous apprenons maintenant que ces chiffres s’appliquent à la version la plus chère du modèle : la iX xDrive50 (donc sans le " i " ou le " e " à la fin). Il combine deux moteurs électriques, un par essieu, pour une puissance de pointe de 370 kW (503 ch) et un couple de 765 Nm. Grâce à un rendement énergétique élevé de 93 % pour les moteurs électriques, la consommation d’énergie est maintenue dans une moyenne inférieure à 21 kWh/100 km. Avec sa batterie de 105,2 kWh utiles (111,5 kWh de capavité brute), la BMW iX xDrive50 annonce une autonomie normalisée WLTP de 630 km pour une consommation de 19,8 kWh. Une autonomie réelle supérieure à 500 km semble donc réaliste, ce qui constitue une bonne valeur.

La BMW iX xDrive40 affiche des chiffres plus modestes : ses moteurs électriques culminent à 240 kW (326 ch) pour 630 Nm et grâce à son pack de batteries de 71 kWh (capacité brute de 76,6 kWh), elle dispose d’une autonomie officielle de 425 km avec une consommation normalisée WLTP de 19,4 kWh. Le xDrive40 est également légèrement plus économe en électricité, mais parvient tout de même à réussir le 0 à 100 km/h en 6,1 secondes (4,6 s pour le xDrive50). Dans les deux cas, la vitesse maximale est limitée à 200 km/h.

600 ch pour la M60

Cerise sur le gâteau, BMW annonce une version "M" de son SUV électrique avec la iX M60. Si tous les détails ne sont pas encore connus, on sait que cette iX bénéficiera d'une puissance de 600 ch (440 kW) - donnée provisoire - pour une consommation normalisée de 21,6 kWh. Ce qui laisserait toujours environ 500 km d'autonomie avec le pack de batteries de la xDrive50 et un rayon d'action effectif d'environ 400 km. Mais cette version couvée par BMW Motorsport n'a pas encore terminé sa phase de développement de mise au point et les valeurs annoncées restent purement indicatives.

Charge rapide de 200 kW

La charge rapide est possible pour la 50 jusqu’à 200 kW, la 40 a quand même droit à 150 kW, ce qui permet aux deux modèles de charger leurs batteries de 10 à 80 % en 40 minutes. En 10 minutes, vous pouvez, dans des circonstances idéales, faire le plein d’énergie pour parcourir jusqu’à 120 km. En branchant la voiture sur courant continu, le chargeur triphasé intégré peut tirer jusqu’à 11 kW de courant, ce qui permet de charger complètement la batterie de l’iX xDrive50 en un peu moins de 11 heures. Le xDrive40 prend un peu moins de 8 heures.

BMW mentionne également que l’iX a à peu près la même longueur et la même largeur que le X5 (environ 4,92 m de long et 2 m de large), mais a une hauteur similaire à celle du X6 (1,70 m), tandis que l’empattement de 3 m est légèrement plus long que les deux autres SUV. Autre détail sympathique, la calandre - comprenant la caméra frontale, le radar et d’autres capteurs pour la conduite semi-autonome - est dotée d’un revêtement spécial qui fait disparaître les petites rayures d’elles-mêmes, une fois atteinte une certaine température.

La marque bavaroise propose de roues de 20 pouces de série, mais sur la liste des options, se trouvent d’intéressantes roues Air Performance de 21 ou 22 pouces, plus légères que celles traditionnelles en alliage et dotées d’un design très aérodynamique. Elles peuvent fournir 15 km d’autonomie supplémentaire grâce à une moindre résistance à l’air. Avec une valeur Cd de 0,25, la BMW iX a un beau bulletin pour un SUV de cette taille. Le X6 fait moins bien avec une valeur de 0,32.

Écrans tactiles et tissus

L’intérieur de la nouvelle BMW iX rompt également avec la tradition de BMW, qui construit plutôt des intérieurs classiques pour ses voitures. Ici, il semble beaucoup plus moderne que ce à quoi nous sommes habitués. Les Allemands ont essayé de concevoir une atmosphère chaleureuse et confortable en créant des surfaces épurées. Il reste donc très peu de vrais boutons. Les commandes tactiles sont la nouvelle norme, même la climatisation et les touches de raccourci du nouveau iDrive 8 n’y échappent pas.

Nous constatons également une disposition ouverte de l’espace intérieur en raison de l’absence de console centrale, tandis que de nouveaux revêtements en tissu et en microfibre sont proposés pour les sièges et les panneaux intérieurs. Cependant, le cuir véritable est toujours disponible. Les commandes électriques des sièges se trouvent désormais sur la porte, comme chez Mercedes, tandis que pour la première fois, des haut-parleurs sont installés dans les sièges pour une expérience sonore particulière avec le système Bowers & Wilkins Surround. Il y a de la place pour trois personnes sur la banquette arrière, les sièges extérieurs étant équipés d’appuie-tête intégrés.

À partir de 81.200 euros

BMW vise donc clairement un SUV électrique haut de gamme, ce qui se reflète également dans son prix. La iX la moins chère, la xDrive40, coûte au moins 81.200 € en Belgique, tandis que la xDrive50 est vendue à partir de 97.950 €. C’est 14.000 € plus cher que le X5, même si ce dernier a moins de puissance et d’équipements que son homologue électrique. La concurrence viendra principalement de l’Audi E-Tron, qui est moins chère à l’achat, mais qui a aussi une autonomie plus courte. Les BMW iX xDrive40 et xDrive50 sont attendus pour novembre 2021.