Après le CR-V et la Jazz, le nouveau HR-V arbore donc le badge e:HEV indiquant la présence d’une motorisation hybride sous le capot. Un nouveau ramage qui se pare d’un plumage plus sobre, distingué et élancé sensé magnifier les qualités intrinsèques du véhicule et attirer une clientèle plus large.

SI l’on ignore encore quel moteur équipera précisément ce HR-V e:HEV, il semble probable qu’il partagera celui de son grand frère CR-V. Au-delà de cette nouvelle mécanique hybride, le nouveau CR-V se distingue avant tout par son style complètement revu. Inspiré de l’univers des coupés, il présente une lunette arrière plus inclinée lui conférant un profil dynamique sans trop compromettre le volume de charge. Surtout, il exhale un look premium plus marqué, caractérisé par des flancs épurés, une calandre qui semble taillée à même la carrosserie, encadrée par des phares au dessin simplifié, reliés par une baguette chromée. Une configuration qui trouve un écho dans les feux arrière unifiés par un fin bandeau rouge. Le bas des boucliers avant et arrière, les passages de roue et les jupes latérales anthracites ceinturent la base de la voiture pour lui conférer une certaine légèreté, augmentant visuellement la hauteur de caisse.

L’habitacle est marqué par un design épuré avec une planche de bord horizontale surmontée d’un écran d’info-divertissement de grande taille, souligné par des molettes rotatives pour les fonctions de base, à l’image de ce fait Mazda par exemple. L’espace à bord reste similaire à la génération précédente et offre un confort de haut rang, agrémenté d’un nouveau système de diffusion de l’air qui crée un rideau d’air frais qui enrobe les passagers.

Enfin, grâce à l’architecture moteur compacte et au réservoir placé en position centrale, le nouveau HR-V conserve ses Magic Seats pour une modularité singulière et intelligente. Commercialisé fin 2021, Honda devrait communiquer davantage de détails quant aux spécifications techniques de cette nouvelle génération de HR-V e:HEV ultérieurement.