Posséder et utiliser une voiture coûtent cher. Il est important de bien identifier les différents coûts pour contrôler son budget. Cela passe notamment par le calcul du prix de revient, ou le TCO (coût total de possession). Un savant calcul qui nécessite d’identifier tous les paramètres. Nous avons d’ailleurs un calculateur pour vous aider dans cette tâche. Le TCO doit notamment tenir compte du fisc, de l’assurance, du carburant, des réparations et entretiens, mais aussi de frais annexes comme les péages, les redevances de parking, le loyer du garage, le carwash, les accessoires, les éventuelles amendes…

Le prix

La principale dépense cela reste évidemment l’achat du véhicule (ou le cumul des mensualités du leasing). Il est cependant possible de gagner quelques centaines, voire quelques milliers d’euros avec une bonne stratégie. Il faut d’abord être à l’affut des offres promotionnelles, notamment en période « salon ». Ensuite, les fins de série et les modèles en fin de carrière sont parfois « liquidés » pour faire place à leurs successeurs. Il y a également les « presque neuves » en stock, qui sont souvent des voitures immatriculées puis désimmatriculées, notamment lors de changements de normes environnementales au niveau européen. Enfin, il y a toujours moyen de négocier avec le concessionnaire. Il est également possible de faire jouer la concurrence entre réseaux et distributeurs. Il n’est donc pas inutile de visiter 2 ou 3 showrooms, surtout s’ils n’appartiennent pas au même groupe.

La valeur résiduelle

Le prix estimé d’une voiture au moment de sa vente en occasion, c’est la valeur résiduelle. Elle influencera notamment les loyers dans le contrat de leasing. Elle dépend de facteurs objectifs comme l’âge et le kilométrage. Le prix descend fortement dès les premiers mois et premières années, avant de suivre une courbe plus plane par la suite. Évidemment, le prix sur le marché de l’occasion dépend aussi du suivi et de l’état du véhicule, tant intérieur qu’extérieur. Dès lors, une voiture utilisée par un fumeur, aux couleurs exotiques, aux entretiens « oubliés » ou avec de nombreux petits coups perdra (un peu ou beaucoup) de sa valeur. A contrario, certaines options comme la climatisation, un cuir de qualité, une boule d’attelage et le toit ouvrant peuvent ajouter de la plus-value. La valeur résiduelle est également liée à des facteurs plus subjectifs comme la popularité et la réputation de la marque et du modèle. De plus, la loi de l’offre et la demande jouera également sur l’estimation. Un bon moyen de connaître le prix sur le marché est de voir les montants demandés sur les petites annonces et chez les revendeurs. Pour ces derniers, il faut bien sûr tenir compte de leur marge.

Notre page calculant le prix de revient propose un calcul réaliste sur base de variables régulièrement adaptées.