L’assurance omnium est un peu l’assurance tout risque matériel de l’automobile. C’est elle qui peut intervenir en cas de vol ou tentative de vol, pour rembourser les dégâts ou vous indemniser. C’est pareil pour les bris de vitre (à cause d’un caillou ou d’un branchage projeté) et pour les dégâts liés à un incendie ou aux aléas de la nature et catastrophes naturelles (collision avec un animal sauvage, chute d’arbre, chute de tuile ou de mur, inondation, tremblement de terre, glissement de terrain). L’omnium intervient aussi pour les dégâts à votre véhicule si vous êtes responsable d’un accident. La R.C. se chargera d’indemniser les tiers et victimes. L’omnium comprend généralement une protection juridique et une assurance conducteur, indispensables en option si absentes du contrat.

Avec une voiture neuve ou une occasion presque neuve, il est nécessaire de la garder au moins 12 mois, la durée minimale du contrat. L'omnium peut être exigée par l’organisme prêteur dans le cadre d’un crédit auto, durant toute la durée du remboursement du prêt. Après plusieurs mois ou plusieurs années, la valeur de remboursement du véhicule sera dégressive. En fonction du contrat, du pourcentage de remboursement mois après mois, et de votre capacité à payer d’éventuelles réparations à votre véhicule, il est conseillé de passer à l’omnium partielle entre 24 mois et 48 mois. Garder une omnium complète ou totale plus de 4 ans n’est pas utile. Par contre, l’omnium partielle ou mini omnium peut être gardée plus longtemps, et même durant toute la durée de vie du véhicule, sauf si l’état de la voiture ne le justifie plus. Cette assurance couvre les vols, incendies, bris de glace et dégâts naturels. En cas de fin de contrat omnium, il faut veiller à garder une assurance juridique en supplément de la R.C. obligatoire.